Top Achat

 
  Banques: des milliers de salariés défilent pour leur convention collective  
mardi 30 novembre 18:28
 
 

Des milliers de salariés de la banque ont défilé aujourd'hui à Paris. D'une ampleur sans précédent, cette manifestation entend peser sur les négociations de la nouvelle convention collective.

 


 
 

 
C'est aux cris de "convention collective, légitime défense", que plus de 15 000 salariés de la banque ont répondu à l'appel des cinq fédérations syndicales (CGT, FO, CFDT, CFTC, SNB-CGC). Un rassemblement d'une ampleur sans précédent : les manifestants n'ont pas hésité à venir de toutes les régions de France, y compris la Corse. Par ailleurs, des cortèges régionaux ont rassemblé plusieurs milliers de personnes à Toulouse, Bordeaux, Marseille ou Strasbourg. 
Objectif : réclamer une "convention collective digne de ce nom". L'AFB (Association française des banques) ayant dénoncé l'ancienne convention en février 1998, le délai de renégociation d'un nouveau texte arrive à échéance au 31 décembre.  
 
Dans le cortège, les secrétaires généraux de la CFTC et de FO, Alain Deleu et Marc Blondel, ont chacun de leur côté estimé que la lutte autour de la convention collective de la banque était "particulièrement symbolique", devant un patronat qui prétend "refonder le paritarisme".


"TOUS LES ACQUIS FOUTENT LE CAMP"
 
Scandant des slogans pour "la défense des acquis", les manifestants ont lancé des concerts de huées en passant sous les fenêtres des sièges des grandes banques ou devant des agences bancaires. "Tous les acquis foutent le camp, le patronat veut tout remettre à plat et nous manger à une sauce particulièrement indigeste", a expliqué un salarié venu de Bretagne. 
Pour une employée d'une banque portugaise, il faut "se battre pour conserver nos droits, pour lesquels les anciens se sont battus, et dont nos successeurs devront aussi bénéficier". "On ne veut pas revenir 20 ans en arrière". 
 
D'ores et déjà, la CFDT souhaite appeler à une reconduction nationale du mouvement. FO et la CGT préférent faire d'abord le point sur la mobilisation, en fin de journée. La CFTC et le SNB-CGC excluent pour leur part une poursuite immédiate de l'action en cours, afin de privilégier la négociation. 
 


Rechercher
Sur le site de TF1 Sur Internet avec Nomade

[boite à outils] - [Aide] - [Contact] - [Mailing list]

(c)TF1-LCI-AFP